Connectez-vous S'inscrire
Le Jardin Ethnobotanique - plantes & graines rares, encens, thés tisanes , médicinales,

Plantes cultivées sans pesticide, fongicide ou insecticide :)

Plantes cultivées sans pesticide, fongicide ou insecticide :)

Le jardin ethnobotanique

Belladone graines

Atropa belladona


Rédigé le Mercredi 15 Août 2012 à 17:35 | Lu 1580 fois | 0 commentaire(s)


Plante très toxique voir mortelle! Plante de collection/ornement
Achat en ligne de Graines de Belladone
Plant Atropa belladonna


Description de la Belladone

guide_de_culture_belladone_telechargeable.pdf Guide de culture Belladone téléchargeable.pdf  (70.6 Ko)

La Belladone est une plante herbacée de 1 mètre à 1,5 mètre, qui affectionne les terrains calcaires.

Les feuilles de la belladone sont ovales et alternées, mais sont groupées par deux. La fleur et la baie sont assez facilement reconnaissables. La fleur a une corolle en forme de grosse clochette, de couleur marron à jaune sombre. La baie de la taille d'un petit grain de raisin est d'une couleur noir brillant. La baie est un poison!

Histoire

Poison mortel, la belladone fut aussi utilisée pour parfaire la beauté des dames de la Renaissance. Les Italiennes qui voulaient être belles appliquaient sur leurs yeux une pommade à base de belladone qui avait pour effet de dilater leurs pupilles et de leur donner de profonds yeux noirs, des yeux de biches. D'où l'expression belladonne ou « belle femme » en italien. La dilatation de la pupille est une des manifestations de l'excitation sexuelle et de l'admiration désirante. La belladone faisait aussi légèrement loucher, ce qui à cette époque était caractéristique de la beauté (cf. l'expression « avoir une coquetterie dans l'œil »).

C'est suite à une étude méticuleuse de divers préparations faites par le professeur de médecine clinique allemand Karl Himly, en 1802, que les ophtalmologistes commencèrent à utiliser l'Atropa belladonna pour effectuer des examens des yeux.


On lui prête, un usage rituel, notamment lors des sabbats. Les « sorcières » avaient alors pour usage de la mélanger à d'autres plantes toxiques, dosée entre elles afin d'en annuler les effets vénéneux, le tout formant une pommade. Celle-ci était alors appliquée sur la peau, et en pénétrant l'organisme, provoquait des hallucinations qui donnaient alors l'impression aux « sorcières » de voler et de « voir le diable », entre autres.







Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 26 Janvier 2014 - 14:30 Calea zacatechichi graines


Partager ce site
Facebook
Inscription à la newsletter



ranktrackr.net